Hilde Marie Holsen – Ask


posted by on in Chroniques de disques Print  

SCORE: 2 HUZZAH!*


Ask de Hilde Marie Holsen est sans doute l'un des meilleurs albums de musique mélodique expérimentale qu’il nous sera donné d'écouter cette année. Sublime, mais sans rien sacrifier au travail sonore aventureux qui a fait la marque de fabrique de l'excellent label norvégien Hubro depuis cinq ans maintenant, ce premier disque de la jeune trompettiste marque également l’entrée en scène d’une voix profondément originale, même au sein de ce catalogue à la richesse et l’exigence rares. Une voix à la fois intense et ténue, forçant à tendre l’oreille pour saisir la richesse de ses nuances – ce que reflètent bien la pochette et le petit nombre de titres (5) – preuves d'une approche à la fois minimaliste et concentrée à l’extrême.


Il est souvent difficile, sur ce type d’enregistrements purement instrumentaux – et solos qui plus est – de savoir ce qui différencie un bon album d’un grand album. Sans le grain particulier de la voix humaine, on en est réduit à décrire la réussite du travail sonore expérimental, ou l’usage particulier de la temporalité qui s’y opère. On a beau se dire indépendant et explorateur, c’est toujours plus simple avec des mélodies auxquelles se raccrocher. Or le travail à la fois de la texture et de la progression sur ce disque offre un parfait équilibre entre narration et abstraction, et en fait une grande réussite aussi bien expressive qu’atmosphérique.


Co-produit, mixé et masterisé par Maja Ratkje, ce disque fait la part belle à l’expérimentation sonore : tous les sons proviennent bien de la trompette, mais sont traités sur Ableton Live avec des effets de pitch, de boucle, de mise à l'octave, ou tout simplement transformés en sonorités à la limite du reconnaissable, jouant sur le grain, les bruissements ou craquements entrecoupés de l'air soufflé. La source est organique mais le rendu parfois plus proche des sonorités numériques, dans un univers qui n'est pas sans rappeler celui du guitariste autrichien Christian Fennesz, mais moins bruitiste et davantage crépusculaire.


Car Ask est avant tout un disque d'une beauté saisissante, où ces diverses sonorités s'enroulent de façon à former une atmosphère à la fois forte et en perpétuel mouvement, où l’ambient le dispute au jazz électronique et au drone, et dans laquelle les rares moments d'expressivité mélodique, aux phrases généralement assez courtes, n’en paraissent que plus purs, émergeant du chaos de ruines que le même instrument a contribué à générer. « plagioklas » s'ouvre ainsi sur deux minutes de noise, avant que des bribes distantes de mélodies à la trompette ne s'esquissent, et ne se superposent et se combinent au fur et à mesure aux parasitages de cet environnement sonore qui se transforme progressivement en véritable chambre d’échos. De même, « alkali » s'ouvre sur une nappe sonore subaquatique qui accompagne et offre un espace de résonance aux improvisations modales de la ligne mélodique laissée libre de se déployer. Et les sonorités presque glitch du morceau-titre, qui ferme l'album, offrent un contraste bienvenu à la majesté des entrelacements mélodiques, donnant une vraie profondeur à ce qui autrement aurait pu paraître trop pompeux.


Il y a là une maîtrise évidente à un si jeune âge, qui en fait une grande réussite sonore, où chaque son, chaque texture est à sa place ; avec une justesse remarquable dans l’économie de moyens générale à la base de ce disque dont on ne peut s’empêcher de penser qu’il sera dur à surpasser – avec cette méthode de travail particulière du moins. Pas facile de prévoir donc ce que l’avenir réserve à Hilde Marie Holsen, dont la palette, bien que réduite à l’usage d’un seul instrument, est ici illimitée. Quoi qu’il en soit, ce premier jalon dans son parcours mérite une reconnaissance allant bien au-delà des frontières de sa Norvège natale, et devrait constituer une référence dans les années à venir. À l’écoute de ces 36 premières minutes publiées en solo, la jeune trompettiste le mérite en tout cas.






* The DPM Rating System
When we rate an album or concert etc we rate it on the "Huzzah!" system. A score can be between 1 and 3 huzzahs:
1 Huzzah! - The reviewer likes it. You should give it a listen!
2 Huzzah! - The reviewer recommends it - and is delighted it is part of his/her collection
3 Huzzah! - The reviewer strongly recommends it - and it has already entered heavy rotation on his/her personal playlists.

On rare occasions there may be a 0 Huzzah! review. The reasons will be explained in the article. On equally rare occasions you may even see a 4 Huzzah ... well explain that another time :)

We dont do negative reviews because we review what we like.



permalink: permalink -- -- tagged: • Hilde Marie Holsen • Hubro 
Rate this article: 5 2



10.10.15 14:32
posted by: SteveD

I give this 3 of those Huzzahs myself. Stunning work, no doubt brilliantly guided & coursed by the incredible Maja Ratkje.
Répondre


Votre nom*

Courriel*

Commentaires*
Balises HTML permises :<p> <u> <i> <b> <strong> <del> <code> <hr> <em> <ul> <li> <ol> <span> <div> <a> <img>

Code de vérification*
 
Commentaires, notes


TAGS


RECENT POSTS


RECENT COMMENTS


SEARCH


ADVERTISEMENT


ARCHIVE


ADVERTISEMENT


RSS


ADVERTISEMENT

Copyright © Dave's Place Music